QUAIREAU Anne-Florence, Le Féminin en partage. Le voyage d’Anna Jameson au Canada (1836-1837)

Sorbonne Université Presses, 2022

Résumé:

Dans Winter Studies and Summer Rambles in Canada (1838), Anna Jameson (1794-1860) entremêle le récit de son voyage et sa quête d’indépendance. Ce texte longtemps négligé se révèle par sa richesse et sa dimension politique. Parcourant l’immensité canadienne en traîneau, en charrette ou en canoë ombrelle à la main, Anna Jameson fait de son expédition une aventure littéraire et politique et se livre à une peinture-écriture de la nature ainsi qu’à de nombreuses descriptions proto-ethnographiques. Entrepris au moment où elle souhaite se séparer de son mari, ce périple lui permet de traverser le jeune espace canadien et de partir à la rencontre des Premières Nations, en particulier des femmes anichinabées. C’est sous les traits d’une voyageuse attentive à leur condition de femmes autochtones qu’Anna Jameson apparait dans ce récit épistolaire : l’amie à qui elle s’adresse et plus largement toutes ses lectrices verront en elle un modèle d’émancipation féminine. En utilisant la littérature de mille façons pour s’élever, gagner son autonomie et promouvoir les droits des femmes, c’est la définition même du féminin qu’Anna Jameson redessine, et qui inspirera les premières féministes britanniques.

Table des matières:

Remerciements
Note explicative
Note sur les traductions
Préface de Robert Sayre


Introduction. Le personnel et le politique
Repères biographiques : Anna Jameson (1794-1860)
Texte et contextes
La politique de la littérature de voyage : le féminin en partage


Première partie. Questions de genre
Chapitre I. Écrire le voyage au féminin
L’identité pour destination
Récit de voyage et initiation
Vagabondage et divagation
Une exploration littéraire
Digression, déviation, et détour


Chapitre II. De femme à femme(s) : conjuguer le littéraire et le
politique

Des espaces littéraires masculin et féminin ?
Se dire et se faire
Lectures collaboratives : donner forme
De voyageuse à héroïne : (ré)écrire les femmes
Des femmes en littérature
Ethos et intertextualité : le mélange des genres
De la biographie collective au récit d’aventures : de nouveaux
modèles féminins


Deuxième partie. L’écriture de soi au revers de l’autre
Chapitre III. Altérité, autorité et auctorialité : écrire l’autre
Autorité linguistique : l’irlandais de théâtre
Autorité discursive et exploration sociale
Des indiens de papier
Stéréotypes et narrations collectives
Rapporter la parole de l’Indien : proto-ethnographie et autorité


Chapitre IV. Ethnographie, féminité et autorité : l’autre pour
s’écrire

Voir et parler au féminin : redéfinir le barbare
Des voyageurs et des indiennes
« To return » : l’art de digresser
Ethnographie et scénographie : réécrire la rencontre au féminin
D’Ulysse à Pénélope (d’Alexander Henry à Anna Jameson)
Sisters or strangers? : Jameson et les Indiennes


Troisième partie. Le Canada au féminin


Chapitre V. Vision et révisions : Anna Jameson et le paysage
canadien

Du connu et de l’inconnu : le pittoresque et le sublime au Canada
Une page blanche à noircir
Nourrir l’imagination : une dialectique de l’image
Voir les chutes du niagara et mourir
Revoir les chutes du niagara : l’alliance du beau et du sublime


Chapitre VI. Entre nature et culture, écoféminisme et projet
colonial

Des arbres et des femmes
Les hommes et la chasse
De la forêt au jardin
Le Canada : lieu d’avenir pour les femmes
Le Canada et Victoria


Conclusion. L’oubli en héritage
Bibliographie
Index nominum
Table des illustrations et crédits

Caractéristiques :

Nombre de Pages : 410

Code ISBN : 979-10-231-0735-7



Citer ce billet
dariakriazhova (2023, 1 février). QUAIREAU Anne-Florence, Le Féminin en partage. Le voyage d’Anna Jameson au Canada (1836-1837). Philomel. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sujp

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search