Constructions et reconfigurations des études de genre (Acta fabula enVO n°2)

Vient de paraître sur Acta fabula le deuxième numéro d’enVO, une série de dossiers critiques consacrés à la recherche non francophone. Coordonnée par Maxime Berges et Cassandre Martigny, cette livraison s’intéresse aux “Constructions et reconfigurations des études de genre“.
Des Pays-Bas à la Corée du Sud, en passant par l’Allemagne et la Guinée équatoriale, les comptes rendus et les traductions qui composent le dossier portent sur des travaux pionniers ou plus récents. Mais tous visent à éclairer les apports et les réappropriations des études de genre, selon différents contextes linguistiques et socio-culturels et selon différentes disciplines (narratologie, humanités numériques, sociologie, linguistique), pour montrer les problèmes posés par la traduction et l’imposition de termes et de concepts issus d’une langue et d’une culture étrangère.

Sommaire :

MAXIME BERGES ET CASSANDRE MARTIGNYActa en VO. Présentation

DES ORIGINES AUX LIMITES DES ÉTUDES DE GENRE : RELIRE POUR DÉCONSTRUIRE ?

CONTRE L’OCCIDENT : S’APPROPRIER POUR S’ÉMANCIPER ?



Citer ce billet
dariakriazhova (2022, 15 décembre). Constructions et reconfigurations des études de genre (Acta fabula enVO n°2). Philomel. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/suji

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search