Écrire à l’encre violette. Littératures lesbiennes en France de 1900 à nos jours, par TURBIAU Aurore, LACHKAR Margot, ISLERT Camille, BERTHIER Manon, ANTOLIN Alexandre

Aurore Turbiau, Margot Lachkar, Camille Islert, Manon Berthier, Alexandre Antolin, Écrire à l’encre violette. Littératures lesbiennes en France de 1900 à nos jours, Paris, Le Cavalier bleu, 2022. Préface de Suzette Robichon, postface de Catherine Gonnard et Elisabeth Lebovici.

Page de l’éditeur : Le Cavalier bleu.

 

Résumé

Après des siècles d’un silence quasi-entier, plusieurs œuvres ouvertement lesbiennes sont publiées au tout début du XXe siècle. Depuis lors, des années folles à l’après-guerre, de l’histoire militante des années 1970 à la naissance de l’édition spécialisée, jusqu’à l’effervescence du début du XXIe siècle, ce sont des centaines de textes qui disent et théorisent leur existence. Parcourant tous les genres, ils mettent en scène le lesbianisme, nomment et nourrissent une culture partagée, en réactivent la mémoire et les noms.

Né du constat d’une mémoire immense, mais enterrée, éclatée et négligée, Écrire à l’encre violette souhaite rendre compte de l’ampleur de ce dialogue lesbien : il intègre et modifie le cadre de la littérature, ouvre d’autres perspectives en bousculant ses normes.

 

Sommaire

Préface

INTRODUCTION

Chapitre 1. Écrire sur le silence, renverser le discours. 1900-1915, émergence d’une littérature lesbienne
Camille ISLERT

  • Ressorts et résistances d’une émergence
  • Écrire sur le silence
  • Révolutionner le regard littéraire
  • Une littérature de révolte ? Lesbianisme et féminisme

 

Chapitre 2. Un âge d’or ? 1915-1940, ambivalences de l’entre-deux
Camille ISLERT

  • « Femmes de la rive gauche »
  • De la Belle Époque au modernisme

 

Chapitre 3. Prendre la parole en société patriarcale. 1943-1969, fictionnalisation et censure des vécus lesbiens
Alexandre ANTOLIN

  • Des autrices et des entraves
  • Affirmer l’autonomie des amours lesbiennes malgré la contrainte de la censure

 

Chapitre 4. Faire œuvre, faire politique. 1969-1985, revendiquer le lesbianisme en littérature
Aurore TURBIAU

  • Monique Wittig : le point de vue lesbien
  • Internationale lesbienne et questions intersectionnelles
  • Saphonies narratives, sapphistications poétiques
  • Écrivaines de « l’utopie du présent à venir, déjà advenu »

 

Chapitre 5. Envies d’histoire(s). 1986-2000, raconter et transmettre la culture lesbienne
Aurore TURBIAU

  • Naissance de l’édition lesbienne française
  • « De l’amour, des bagarres… »
  • Mémoires lesbiennes
  • « Une lesbienne qui ne réinvente pas le monde est une lesbienne en voie de disparition »

 

Chapitre 6. Mauvais genres. 1924 ? – 2022, écrire le lesbianisme dans les littératures de l’imaginaire
Manon BERTHIER

  • Imaginaire(s) et lesbianisme
  • Un pas de côté : guerre des sexes et utopies féministes
  • Faire irruption dans le récit

 

Chapitre 7. Portrait d’une littérature en feu. XXIe siècle, écritures bouillonnantes et impatiences politiques
Margot LACHKAR

  • Une littérature imprégnée de politique
  • Intersectionnalité : lesbiennes arabes et juives
  • On ne naît pas lesbienne, on le devient : devenir lesbienne dans une société et une littérature toujours lesbophobes
  • Occuper les marges : la géographie toujours particulière de la littérature lesbienne
  • « Être lesbienne est une fête »

 

CONCLUSION

Postface

Annexes
Index des noms propres
Bibliographie

 

Caractéristiques

Nombre de pages : 296

Code ISBN : 9791031805160



Citer ce billet
Philomel (2022, 25 mai). Écrire à l’encre violette. Littératures lesbiennes en France de 1900 à nos jours, par TURBIAU Aurore, LACHKAR Margot, ISLERT Camille, BERTHIER Manon, ANTOLIN Alexandre. Philomel. Consulté le 21 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/suj2

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search