Journées d’étude “Genre et médias : discours, enjeux, analyses” – 19 et 20 mai 2022

 

Journées d’étude

« Genre et médias : discours, enjeux, analyses »

les 19 et 20 mai 2022

 

à l’Université Côte d’Azur, EUR Arts et humanités

Campus Carlone – salle H435, bât. H 4ème étage

98, boulevard Edouard-Herriot

06000 Nice

Inscription par mail à genreetmedias.dea@gmail.com

 

Laboratoires organisateurs

SIC Lab (Université de la Côte d’Azur) & GRIPIC (CELSA – Sorbonne Université)

 

Lors de ces journées d’étude, les intervenant-es présenteront des recherches ayant trait à une grande variété de problématiques de genre dans les médias : corps de mode, campagnes contre les violences faites aux femmes, parole médicale sur le sport pendant la grossesse, plateformes dédiées à la sexualité, reconfigurations du genre via les pratiques numériques, congé paternité, intersectionnalité, cadrage médiatique de « #metoo » et « #balancetonporc », presse magazine féminine, rap, cinéma hollywoodien, normes de désirabilité sur les applications gaies de rencontre (cf. programme et affiche ci-joints). La question des médiations du genre sera au cœur des présentations qui porteront sur différentes formes de médiatisation :

– des corps genrés (session 1)

– de problèmes publics (session 2)

– d’objets issus des cultures populaires (session 3)

 

L’ensemble des participant-es est invité à échanger sur les enjeux des transformations des représentations de genre dans les médias avec le public présent.

 

ARGUMENTAIRE

 

Les recherches présentées lors de ces journées d’étude traitent d’une variété de discours médiatiques concrets : magazines, campagnes de communication, film de cinéma, discours de presse, caricatures, plateformes et applications numériques, industrie musicale, etc. Elles s’inscrivent dans la lignée des études de genre en SIC (Bertini, 2006 ; Coulomb-Gully, 2009 ; Méadel et Blandin, 2009 ; Damian-Gaillard, Montañola et Olivesi, 2014) ainsi que dans le paradigme de la sémiotique du genre (Julliard, 2014). Ces travaux interrogent notamment les usages médiatiques de la stéréotypie genrée (Kunert, 2013) et la façon dont ces usages affectent les représentations des corps, en se demandant par exemple : De quelles façons les discours médiatiques observés sont-ils genrés et/ou comment traitent-ils des questions de genre ? Comment jouent-ils avec les catégories de genre ? Quels types de représentations engendrent-ils ? À quelles fins ? De quoi relève l’opérativité symbolique du genre dans ces médiations médiatiques ?

 

L’objectif des journées d’étude est de poursuivre la réflexion collective en SIC à la fois sur les représentations médiatiques genrées en circulation dans la société (Quemener et Julliard, 2014), et sur l’ensemble des modalités de médiatisation des « questions de genre » dans l’espace public français et au-delà. Il s’agira de mettre en commun les connaissances actuelles sur les médiations du genre dans les dispositifs d’information et de communication.

 

Dans un premier temps, seront présentées des recherches relatives au genre du corps qui étudient des dispositifs mettant en visibilité les corps genrés de façon normative, hypertrophiée, stéréotypée ou détournée : magazines de mode, campagne de sensibilisation aux violences faites aux femmes, médiatisation des injonctions relatives au sport pendant la grossesse, plateformes numériques de vente de services sexuels (session 1).

Dans un deuxième temps, il s’agira d’observer comment les médias façonnent les conditions de signification du genre via les récits sociaux qu’ils publicisent. Seront observées des dispositifs numériques qui font et défont le genre ainsi que des médiatisations de problèmes publics et politiques tels que le congé paternité, les controverses autour de l’intersectionnalité, les mouvements « #metoo » et « #balancetonporc », ou encore les formes de médiatisation peopolitique de « l’affaire Trierweiler » (session 2).

Enfin, dans un troisième temps, nous observerons les modes de figuration du genre et des scripts genrés et normatifs dans des objets de la « culture populaire », tels que la presse féminine beauté/lifestyle, le rap américain, le cinéma de Tarantino ou encore sur les applications gaies de rencontre (session 3).

Dans l’ensemble, il s’agira d’aborder de façon critique les processus de genrage des identités et des figures sociales dans divers dispositifs communicationnels en y examinant les médiations sémiotiques, techniques, politiques et culturelles en jeu.

 

Les chercheurs et chercheuses intervenant lors de ces journées d’étude auront plaisir à vous rencontrer et à échanger avec vous sur leurs recherches.

 

Programme complet ici

 

Le comité d’organisation :

Emmanuelle Bruneel (Doctorante au GRIPIC) & Nicolas Pélissier (PU, Directeur du SIC Lab)

 

Informations Pratiques

Ces journées d’étude se dérouleront en présentiel à l’Université Côte d’Azur

Campus Carlone – salle H435, bât. H 4ème étage

98, boulevard Edouard-Herriot, 06000 Nice

Pour y participer : envoyez un mail de demande d’inscription à genreetmedias.dea@gmail.com

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search