Contrats doctoraux 2020 de l’Initiative Genre : Natacha Aprile

Natacha Aprile

Natacha Aprile, lauréate de la campagne 2020 de contrats doctoraux de l’Initiative Genre

 

Après une année préparatoire à l’École Nationale des Chartes au lycée Pierre de Fermat de Toulouse et une licence bidisciplinaire en Histoire – Histoire de l’Art et Archéologie à l’université Toulouse – Jean Jaurès, je me suis spécialisée en Histoire de l’Art moderne. Dans le cadre du master, j’ai mené des recherches à Rome sur les réseaux de protecteurs homophiles du Caravage. À la suite d’une année préparatoire au doctorat à l’EHESS sous la direction d’Anne Lafont, je mène mes recherches de thèses à Sorbonne Université sous la direction de Christine Gouzi.

En parallèle de ma formation académique, j’ai eu l’opportunité de travailler au Centre Allemand d’Histoire de l’Art de Paris, en qualité d’assistante de recherche pour le département “Publications françaises” dirigé par Mathilde Arnoux. J’ai également été assistante de recherche et de conservation auprès du conservateur Marc Bormand, au département des Sculptures du Musée du Louvre pour l’exposition “Le Corps et l’Âme. De Donatello à Michel-Ange. Sculptures italiennes de la Renaissance”.

 

Le sujet : “Troublante Christine. Réseaux, genre et imagerie de Christine de Suède du XVIIe siècle à nos jours”

À partir d’un corpus constitué de portraits de Christine de Suède (1626-1689), tant iconographiques que textuels, l’ambition de cette thèse est d’étudier l’ambivalence de genre et de sexe dans sa vie ainsi que la construction, tant visuelle qu’intellectuelle, de son androgynie et de ses résurgences sur l’image perpétuée par la postérité. Ce travail repose sur l’analyse de ses réseaux de connexions homophiles et de son implication dans la vie artistique et musicale de l’Europe du xviie siècle. Il s’articulera ainsi autour de deux lieux phares de la vie romaine : la collection du Palais Riario et le théâtre Tor di Nona, créés sous l’impulsion de la reine. L’originalité de cette étude repose sur l’analyse des rapports entre genre, sexualités et art, questions étroitement liées dans le parcours de vie de la reine mais jusqu’à présent ignorées.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search