OBERHUBER Andrea, ARVISAIS Alexandra et DUGAS Marie-Claude (dir.), Fictions modernistes du masculin-féminin : 1900-1940

Presses universitaires de Rennes, 2018

Résumé :

Sous quel signe placer le roman, comment inventer de nouvelles fictions face à ce que Virginia Woolf appelle «l’imprudence d’écrire, de tenter d’écrire ou d’échouer à écrire un roman»? Comment renouveler la création artistique – la photographie, la peinture, le cinéma, la mode –, quelle place accorder au sujet créateur dans un monde en perte de valeurs traditionnelles et de repères identitaires? Telles sont les questions que posent dans leurs oeuvres Marcel Duchamp, Elsa von Freytag-Loringhoven, Hannah Höch, Pierre Loti, Colette, Maya Deren, Marcelle Tinayre, Natalie Barney, Georges Bernanos, Claude Cahun et Mireille Havet, entre autres. Dans nombre d’oeuvres modernistes –littéraires et visuelles–, c’est autour du personnage féminin que se cristallisent les enjeux complexes du monde moderne; c’est lui qui sème le trouble dans le genre permettant aux auteurs et aux artistes de déconstruire la vision antagonique des identités sexuées et sexuelles, siège de nombreuses frictions dans les premières décennies du XXe siècle. Cet ouvrage réunit les réflexions de chercheurs européens et nordaméricains sur les enjeux sociaux, culturels et identitaires des fictions modernistes. Les dix-sept contributions proposent autant de facettes de ces héroïnes de papier, de toile ou de pellicule qui ont marqué l’imaginaire des années 1900 à 1940. De l’ensemble des études se dessine un portrait en mosaïque de l’esthétique moderniste en ce qui a trait à la symbolisation du Nouveau incarné par des personnages féminins ambivalents, le plus souvent frondeurs.

Caractéristiques :

Nombre de pages : 314
Code ISBN : 978-2-7535-4884-8


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search