31 mai 2023 : circulations et cryptages

La seconde séance du séminaire “La littérature à l’oblique” aura lieu le 31 mai 2023 de 17h30 à 19h30. Cette séance sera consacrée plus particulièrement à la question des circulations et cryptages des textes lesbiens. Comment détermine-t-on qu’un texte est lesbien, quand il est déguisé en texte hétérosexuel ? Quels rôles jouent la réception et la circulation des textes, dans la définition même du lesbianisme en littérature ?

Thérèse Courau (Université Toulouse II Jean Jaurès) interviendra sur la littérature lesbienne et les circulations sexo-dissidentes entre l’Europe et l’Amérique latine.

Ariane Gibeau (Université Laval) posera la question de l’émergence d’une littérature lesbienne au Québec entre 1945 et 1965.

Les interventions seront suivies d’un échange avec le public.

 

LIEN D’INSCRIPTION

(En présentiel : les inscriptions sont nécessaires pour pouvoir autoriser les entrées dans le bâtiment ; en distanciel : en cas d’envoi de lien de secours)

👉 La séance aura lieu lieu à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, 1 rue Victor Cousin, en salle D664 (plan ci-dessous). Lien zoom pour suivre la séance : https://u-pec-fr.zoom.us/j/92287943389.

 

Pour préparer la séance

Thérèse Courau, “Oser dire son nom : littérature lesbienne et circulations sexo-dissidentes entre l’Europe et l’Amérique latine”. Thérèse Courau est maîtresse de conférences en littératures et cultures hispano-américaines à l’Université Toulouse II Jean Jaurès. Membre du CEIIBA (Centre d’Études Ibériques et Ibéro-américaines) et du la structure collaborative de recherche ARPEGE (Approches pluridisciplinaire du Genre), ses recherches se centrent sur les politiques de représentation féministes, lesbiennes et sexo-dissidentes dans les littératures et l’activisme artistique en Amérique latine. Dernier article publié : « Homoérotisme lesbien et rénovation du champ littéraire dans les années 30 : Victoria Ocampo, Virginia Woolf et l’effet papillon », novembre 2022.

Thérèse Courau recommande ces lectures :

👉 Thérèse Courau, « Homoérotisme lesbien et rénovation du champ littéraire dans les années 30 : Victoria Ocampo, Virginia Woolf et l’effet papillon », L’Orda [En ligne], Littératures lesbiennes et frontière dans les Amériques (M-A. Palaisi dir.), no 229, novembre 2022.

👉Terry Castle, premier chapitre de l’ouvrage de Terry Castle, The Apparitional Lesbian, New York, Columbia University Press, 1993 (version anglaise ; version espagnole).

 

Ariane Gibeau, “Vers l’émergence d’une littérature lesbienne au Québec (1945-1965)”. Ariane Gibeau est chercheuse postdoctorale à l’Université Laval, à Québec. Elle s’intéresse aux représentations des relations amoureuses entre femmes dans la littérature québécoise d’après-guerre. Elle a consacré sa thèse de doctorat à la mise en fiction de la colère dans la littérature des femmes au Québec.

Ariane Gibeau recommande ces lectures :

👉 Maël M. Maréchale, «Des tiers espaces pour conjurer l’absence: (re)découvrir les écritures lesbiennes québécoises», Québec Studies, no 59, printemps-été 2015, p. 71-84.

👉 Muriel Fortier, «Les lesbian pulps: un instrument de conscientisation», dans Irène Demczuk et Frank W. Remiggi (dir.), Sortir de l’ombre. Histoire des communautés lesbienne et gaie à Montréal, Montréal, VLB Éditeur, 1998, p. 27-52.

Attention, les fichiers seront en ligne pendant un temps limité.

 

Plan d’accès :


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search